L'Histoire de Holn

La vieille bataille

Il est important pour connaitre l’histoire de Holn de savoir ce qui s’est passé il y a des millions d’années sur la location de la ville. Une gigantesque bataille eut lieu, la raison de cette bataille et les participants ont été oubliés. Des milliers de soldats sont morts dans cette guerre et aucun d’un n’a reçu de sépultures décentes

Le village

Environ 300 ans avant la guerre bénit il y avait un simple village construit sur la zone de cette bataille. Le nom de ce village a été oublié, mais il allait un jour devenir la grande ville de Holn. Les terres autour du village dégageaient une forte magie nécrotique, mais n’avaient jamais été utilisées. Jusqu’au jour où Mordal BoneBorn passa dans le village. Il était un prêtre d’Urgathoa qui avait été attiré par l’énergie nécrotique. Sans se soucier des villageois, Mordal construisit un autel à l’honneur d’Urgathoa avec les ossements de ses ennemies. Il décida de s’installer dans les environs du village et d’utiliser l’énergie magique et la réserve de corps pour pratiquer son art. Rapidement, de jeunes nécromanciens se regroupèrent autour de Mordal. Ils espéraient apprendre du grand prêtre. Chacun d’entre eux apportant des ossements pour agrandir l’Altar.

Bien sûr quand des nécromanciens se rassemblent les villageois on pleure et demande de l’aide. Après que quelques groupes d’aventurier et autre sauveur tentèrent d’éradiquer les nécromanciens, Mordal fit un pack avec les villageois. Les nécromancies n’allaient jamais attaquer les villageois, mais tous les cadavres allaient au nécromancien. En échange, ceux-ci protégeaient les villageois et les dirigeaient. Ce jour-là, la fondation de la ville de Holn fut placée.

Avec le temps, l’autel d’Urgathoa devient un temple construit entièrement d’ossements. De plus, en plus de personne se regroupèrent autour de Mordal. Avec l’arrivée de ces nouveaux nécromanciens le village devine de plus en plus grand pour être capable de fournir les ressources qu’ils avaient besoin.

Mordal_BoneBorn.jpg
Mordal BoneBoen

L’agrandissement

Le petit village était devenu une petite ville commerciale et religieuse. La population locale était principalement des suivants d’Urgathoa donc les problèmes d’obéissance avaient presque disparu, par contre le nombre de héros qui cherchait à faire tomber le cul d’Urgathoa était de plus en plus nombreux. Mais la ville était en pleine expansion et les territoires alentour commençaient à avoir peur de la ville des morts.

Le royaume de Clora et la république des cinq couronnes formeront une alliance et attaqueront la ville sur deux fronts différents. Sans armée régulière et prise par surprise, Mordal prépara un rituel.

Sacrifiant presque tous ses servants dans le temple blanc, il offrit des prières à Urgathoa demandant qu’elle vienne en aide. Sous les cris des âmes de la centaine de serviteurs du temple, le sol s’ouvrit et les anciennes légions sortirent de terre pour se battre à nouveau. Les vieilles légions qui s’étaient battues il y a si longtemps pour le contrôle de la région se battaient maintenant pour la défendre.

Les deux armées furent prises par surprise par l’arrivée d’autant de morts prêts à se battre et les armées d’invasion furent massacré. Le dernier ordre de Mordal à l’armé des morts fut de défendre la ville de Holn.

Le chaos

Avec tous les résidents du temple mort et avec aucun dirigeant la ville tomba dans le chaos. Chacun essayait de prendre le contrôle de la ville. Deux personnes sortirent du lot. Marius Brack, sur le do de son gigantesque loup, rallia des hommes et des femmes prêts à se battre pour lui. De l’autre, coter Vareda, une jeune prêtresse de la déesse des morts, la seule à être capable de contrôler les légions de morts qui protégeaient la ville.

Finalement, le chaos diminua et il ne restait plus que deux prétendants au trône de Holn. Alors que la ville entière se préparait pour un grand combat, Marius et Vareda se rencontreraient et passèrent un accord. Marius deviendrait le chef de la ville et Vareda deviendrait la nouvelle grande prêtresse d’Urgathoa. Marius fonda aussi le conseil de sang, un groupe de personnes choisies pour conseiller et aider Marius à diriger la ville. Au moment de la création du conseil, un pack fut passé pour que l’église d’Urgathoa ait toujours aux minimums une personne de son choix au conseil.

Avec les légions de morts maintenant contrôler par l’église, la ville put se remettre de ses blessures et devint encore plus grande.

La guerre bénite

La grande ville de Holn était une des grandes puissances du monde. La ville de la mort, la ville de glouton, la ville blanche et noire, Holn avait plusieurs noms. Partout, les grands groupes religieux des dieux bons voyaient la ville comme un bastion du mal qui leur riait au visage. C’est pour cela que tous ensemble ils commencèrent une grande croisade pour purifier Holn.

Marius et Vareda avaient confiance dans l’armée de mort qui protégeait la ville et attendrit l’armée bénite prête à en découdre. Ce fut une terrible erreur, les grands temples s’étaient préparés pour cette guerre et leur armée était remplie de prêtre et d’arme bénite qui détruisit rapidement les forces des morts-vivants de la ville. La ville de Holn n’avait jamais construit de mur puisqu’ils n’avaient peur de rien.

Les forces de la lumière pénétrèrent dans la ville s’attendant à libérer la population des forces maléfiques. Après avoir détruit quelques poches de résistance, les forces de la lumière avaient pris le contrôle de la ville et les dirigeants de la ville étaient cachés.

La population ne voyait pas l’armée de la lumière comme des sauveurs, mais comme des oppresseurs. Le premier homme à agir contre l’occupation fut Belin. En se sauvant du lieu de sa première attaque contre les forces de la lumière et il tomba dans de la chaux. Quand il ressortit, blanc de la tête au pied, les hommes de la lumière crurent qu’il était un fantôme et s’enfuirent apeurer. Voyant une opportunité dans cette situation, Belin utilisa leur peur à son avantage. Rapidement, de plus en plus de personnes le revoient et les fantômes se mirent à parcours les rues pour les libérer de la présence des soldats de la lumière. Pendant ce temps, Marius se battait contre les hommes de la lumière alors que Vareda et les prêtres d’Urgathoa étaient barricadés dans le temple blanc forçant les plus puissants prêtres de l’armée de la lumière à surveiller le temple.

Après plusieurs mois de combat dans les rues de la ville les trois groupes attaquèrent le groupe qui surveillait le temple et libérèrent les prêtres prisonniers de leur temple¬. Profitant du fait que leur force était toute rassemblée à un endroit, ils fondirent vers le quartier général de l’armée de la lumière. Le combat fut très violent et difficile. Durant ce combat, la grande prêtresse Vareda fut tuée. Elle mourut dans les bras de Marius, mais sa mort entraina la chut des armées de la lumière.

Dans ses dernières paroles Vareda demanda l’aide d’Urgathoa et tous les fantômes et les hommes de Marius se mire à chanter un hymne à l’honneur de leur grande prêtresse et en l’honneur d’Urgathoa. Le chant se rependit de maison en maison, de quartier en quartier jusqu’à ce que la ville au complet resonne de l’hymne maudit. Un hymne de guerre, un hymne de vengeance. Sous le son de cette prière, un miracle fut créé. Urgathoa elle-même apparut devant Marius et tous ceux qui étaient présents. De son corps sortir des centaines de petits insectes démoniaques avec des têtes en forme de crâne de vautour. Ses insectes se répandirent dans la ville attaquant tout ce qu’il voyait, répandant des maladies. Dans le ciel, un gigantesque crâne ailé fit des descentes dans les rues dévorant le corps et l’âme de ses adversaires. Urgathoa toucha le cadavre de Vareda. Son corps se transforma et elle se releva comme un très puissant mort-vivant. Une fille d’Urgathoa. Les prochains jours furent remplis par une immense chasse à l’homme pour trouver les derniers survivants de l’armée de la lumière. Après cela, la ville se tourna vers le futur et la reconstruction.

Construction et Destruction

Après la destruction de l’armée de la lumière, Berlin et les fantômes furent nommés pour la défense de la ville et les fantômes devinrent l’armée et la garde de la ville. Une des premières règles que Berlin fit passer parmi les fantômes est que les officiers devaient toujours être des êtres vivants pour empêcher que l’armée stagne. Vareda maintenant une fille d’Urgathoa devint encore plus populaire et elle resta à la tette de l’église. Marius reprit son poste comme dirigeant à la tête de la ville. Le conseil de sang, maintenant seulement constitué de Belin et Vareda, concentra leurs efforts sur la reconstruction de la ville.

Après la guerre, la ville construisit le couvant de sang dans le but d’augmenter rapidement la population. Avec les cadavres des morts durant la guerre le temple d’ossements devine la cathédrale blanche et la place aux crânes fut construite.

Durant cette période de temps, la ville de Holn et les temples qui avaient participé à la croisade commencèrent une guerre secrète. Ils étaient trop faibles pour envoyer des forces armées, ils envoyèrent des agents en territoire ennemi pour se saboter l’un l’autre. L’effondrement du carter maintenant connu sous le nom de pièges à rats est mis sur la faute d’argent de Torag.

Les années suivant, la ville de Holn a grandi lentement, mais surement. La grande population de mort-vivant fait que les choses ne changent vraiment jamais dans la ville des morts.

Thief_Vore_3.jpg

L'Histoire de Holn

Servire le Sang Jeanchristophe